Foire aux questions

#demo.question.question1#


#demo.question.question1.answer1#




#demo.question.question2#


#demo.question.question2.answer1#

  1. #demo.question.question2.answer2#
  2. #demo.question.question2.answer3#
  3. #demo.question.question2.answer4#
  4. #demo.question.question2.answer5#




#demo.question.question3#


#demo.question.question3.answer0#

  1. #demo.question.question3.answer1#
  2. #demo.question.question3.answer2#
  3. #demo.question.question3.answer3#
  4. #demo.question.question3.answer4#
  5. #demo.question.question3.answer5#




#demo.question.question4#


#demo.question.question4.answer1#





FAQ RÉFÉRENT·E·S

Concernant Fair[e] ?

1. Quelles communes sont concernées par le projet Fair[e] ?


L’ensemble des communes de la Métropole de Lyon est concerné par le projet.




2. Faut-il obligatoirement être référent de parcours pour orienter des bénéficiaires sur le projet ?


Non, toute personne qui est en contact avec les publics concernés peut orienter. Le bénéficiaire peut également accéder au dispositif seul.




3. Comment se fait l'inscription des publics dans le projet ?


L'inscription se fait en priorité en remplissant le profil eRHgo en cliquant ici. Des réunions d'information collectives seront également programmées à partir de janvier 2021. Les positionnements se feront via un formulaire dans la rubrique référent·e·s. Elles seront mises en ligne sur le site du projet prochainement.




4. Si j‘intègre un bénéficiaire dans un dispositif d’accompagnement (RSA, IER, autre), est-ce qu’il pourra quand même être orienté dans le projet Fair[e] ?


OUI. Il faut que le projet corresponde au besoin du futur participant et soit pertinent dans son parcours de retour vers l’emploi durable.




5. Quelle est la tranche d’âge du public jeune cible ?


Il s’agit des 18 ans / - 26 ans. Ils doivent être non ou peu diplômés (infra bac).




11. Qui sera chargé de repérer et de mobiliser le public invisible ?


Booster d’avenir a été retenu suite à un appel à projets pour cette mission sur les communes de Lyon, Saint-Priest et Saint-Fons. Néanmoins, tout acteur local de proximité peut mobiliser son public. Par exemple, certains bailleurs sociaux ont prévu de communiquer sur le projet auprès de leurs habitants.




10. Qu’est-ce qu’un « invisible » ?


Il s’agit d’une personne qui n’est inscrite dans aucun dispositif, qui n’est pas bénéficiaire de l’ARE, du RSA, qui n’est pas inscrite au Pôle Emploi. Elle doit être domiciliée sur le territoire de la Métropole.




9. Faut-il que les personnes aient un projet professionnel défini avant l'entrée dans le projet ?


Non. Ce n’est pas obligatoire d’en avoir un. Le projet Fair[e] participe à affiner et définir le projet professionnel. Par contre, le projet Fair[e] n’est pas adapté pour une personne ayant déjà un objectif de métier. (Ex : je recherche un poste de boulanger)




8. L’inscription à Pôle Emploi est-elle obligatoire en amont du positionnement ?


NON. Elle n’est pas obligatoire pour le positionnement. Mais elle l’est pour l’entrée dans la POEI. L’inscription au Pôle Emploi doit se faire, si possible, avant l’entrée dans le SAS et être accompagnée par le référent qui positionne la personne..




7. Comment seront prises en compte les personnes porteuses de handicap pour intégrer le projet ?


Les Personnes porteuses de handicap seront intégrées dans le projet comme tous les autres participants. Si vous avez besoin de nous signaler un besoin ou une adaptation spécifique lié à une situation de handicap, n’hésitez pas à nous contacter.




6. Si le jeune que j’accompagne est diplômé mais bénéficiaire du RSA ou DELD, peut-il intégrer le projet Fair[e] ?


Oui. Sur les critères BRSA ou DELD.





Concernant l'outil eRHgo ?

12. A quoi sert l’outil ?


L’outil sert à décrire les compétences acquises durant la vie professionnelle et les expériences extra-professionnelles. Il est la base de travail du projet de chaque participant durant toute la période du SAS et POEI. Il va également être utilisé pour mettre en lien les besoins en compétences des futurs employeurs avec les compétences des participants. Ainsi, l’outil CV n’est pas utilisé pour les recrutements. Lors du SAS, un accompagnement sera proposé aux publics pour compléter leur profil, l’affiner et leur permettre de visualiser les opportunités de métiers auxquels ils pourraient accéder.





Concernant le SAS / POE ?

12. A quoi sert l’outil ?


L’outil sert à décrire les compétences acquises durant la vie professionnelle et les expériences extra-professionnelles. Il est la base de travail du projet de chaque participant durant toute la période du SAS et POEI. Il va également être utilisé pour mettre en lien les besoins en compétences des futurs employeurs avec les compétences des participants. Ainsi, l’outil CV n’est pas utilisé pour les recrutements. Lors du SAS, un accompagnement sera proposé aux publics pour compléter leur profil, l’affiner et leur permettre de visualiser les opportunités de métiers auxquels ils pourraient accéder.





Concernant l'accompagnement ?

12. A quoi sert l’outil ?


L’outil sert à décrire les compétences acquises durant la vie professionnelle et les expériences extra-professionnelles. Il est la base de travail du projet de chaque participant durant toute la période du SAS et POEI. Il va également être utilisé pour mettre en lien les besoins en compétences des futurs employeurs avec les compétences des participants. Ainsi, l’outil CV n’est pas utilisé pour les recrutements. Lors du SAS, un accompagnement sera proposé aux publics pour compléter leur profil, l’affiner et leur permettre de visualiser les opportunités de métiers auxquels ils pourraient accéder.





Concernant les contrats d'alternance ?

1. Quelles communes sont concernées par le projet Fair[e] ?


L’ensemble des communes de la Métropole de Lyon est concerné par le projet.




2. Faut-il obligatoirement être référent de parcours pour orienter des bénéficiaires sur le projet ?


Non, toute personne qui est en contact avec les publics concernés peut orienter. Le bénéficiaire peut également accéder au dispositif seul.




3. Comment se fait l'inscription des publics dans le projet ?


L'inscription se fait en priorité en remplissant le profil eRHgo en cliquant ici. Des réunions d'information collectives seront également programmées à partir de janvier 2021. Les positionnements se feront via un formulaire dans la rubrique référent·e·s. Elles seront mises en ligne sur le site du projet prochainement.




4. Si j‘intègre un bénéficiaire dans un dispositif d’accompagnement (RSA, IER, autre), est-ce qu’il pourra quand même être orienté dans le projet Fair[e] ?


OUI. Il faut que le projet corresponde au besoin du futur participant et soit pertinent dans son parcours de retour vers l’emploi durable.




5. Quelle est la tranche d’âge du public jeune cible ?


Il s’agit des 18 ans / - 26 ans. Ils doivent être non ou peu diplômés (infra bac).




11. Qui sera chargé de repérer et de mobiliser le public invisible ?


Booster d’avenir a été retenu suite à un appel à projets pour cette mission sur les communes de Lyon, Saint-Priest et Saint-Fons. Néanmoins, tout acteur local de proximité peut mobiliser son public. Par exemple, certains bailleurs sociaux ont prévu de communiquer sur le projet auprès de leurs habitants.




10. Qu’est-ce qu’un « invisible » ?


Il s’agit d’une personne qui n’est inscrite dans aucun dispositif, qui n’est pas bénéficiaire de l’ARE, du RSA, qui n’est pas inscrite au Pôle Emploi. Elle doit être domiciliée sur le territoire de la Métropole.




9. Faut-il que les personnes aient un projet professionnel défini avant l'entrée dans le projet ?


Non. Ce n’est pas obligatoire d’en avoir un. Le projet Fair[e] participe à affiner et définir le projet professionnel. Par contre, le projet Fair[e] n’est pas adapté pour une personne ayant déjà un objectif de métier. (Ex : je recherche un poste de boulanger)




8. L’inscription à Pôle Emploi est-elle obligatoire en amont du positionnement ?


NON. Elle n’est pas obligatoire pour le positionnement. Mais elle l’est pour l’entrée dans la POEI. L’inscription au Pôle Emploi doit se faire, si possible, avant l’entrée dans le SAS et être accompagnée par le référent qui positionne la personne..




7. Comment seront prises en compte les personnes porteuses de handicap pour intégrer le projet ?


Les Personnes porteuses de handicap seront intégrées dans le projet comme tous les autres participants. Si vous avez besoin de nous signaler un besoin ou une adaptation spécifique lié à une situation de handicap, n’hésitez pas à nous contacter.




6. Si le jeune que j’accompagne est diplômé mais bénéficiaire du RSA ou DELD, peut-il intégrer le projet Fair[e] ?


Oui. Sur les critères BRSA ou DELD.